Chronique sur nos engagements * 11

Logement 
Ensemble, dessinons le Waterloo du futur   

Le logement est un droit humain fondamental. À ce titre, la Commune est un acteur central pour rendre le logement accessible à tous. Vu le déséquilibre de la pyramide des âges à Waterloo, nous devons prioritairement aider les jeunes ménages et nos aînés à rester dans notre commune (voir encadré).
MVW s'engage à lancer une véritable politique de logements accessibles aux seniors et aux jeunes ménages qui souhaitent rester dans la commune. Parmi ces mesures, retenons-en 3 :
- encourager le logement intergénérationnel ; dans un cadre légal prédéfini, permettre dans une maison unifamiliale de partager le logement ou en louer une partie et d’y réaliser un logement "Kangourou" permettant à une personne plus âgée de rester chez elle tout en accueillant une jeune famille ;
- favoriser des logements au-dessus des commerces dans le centre. Il n'est pas bon que celui-ci devienne un désert,après la fermeture des magasins ; 
- obliger à une variété de superficies de logements dans tout nouveau projet de construction, pour permettre aux classes moyennes de rester à Waterloo .
__________________________________________________
                              Une pyramide des âges inquiétante à Waterloo
 
                                       

Un simple coup d’œil sur cette pyramide montre la sous-représentation des 25- 40 ans. Par ailleurs, il faut s'en féliciter, Waterloo est la commune du B.W. qui compte le plus de seniors (30%).
-----------------------------------------------------------------


Une partie de nos seniors doivent à un moment donné quitter leur habitation pour une Maison de repos. Pour que ceux qui disposent d'un revenu modeste ou moyen puissent rester à Waterloo, il faut envisager la construction d'un home supplémentaire.

La conjonction de ces deux situations impose prioritairement de prendre des mesures pour aider ces catégories à rester dans la commune.

 _______________________________________________________________
 
Sécurité et propreté 
Ensemble, dessinons le Waterloo du futur 
Les principales sources d'insécurité à Waterloo sont les incivilités et la petite délinquance (drogue, violences...).  
La lutte contre celles-ci doit mêler prévention et sanctions.
                                     
                                    Situation souvent rencontrée !                                   
 
MVW mettra en place une politique plus proactive d'encadrement et de renforcement des stewards pour combattre plus efficacement les incivilités, y compris les nuits le week-end.
Nous veillerons sur une présence effective sur le terrain des agents de quartiers, nous augmenterons les patrouilles de police, notamment en créant des brigades cyclistes. 
Pour traquer la violence, la drogue, l'alcoolisme, nous achèterons des caméras mobiles, aussi pour lutter contre les dépôts clandestins.
Nous installerons des caméras fixes dans les lieux où le vandalisme et l'insécurité sont récurrents.
Il y a aussi un autre volet important : sécurité et propreté sur la voie publique.
Dans le cadre d'un plan ambitieux, global et pluriannuel de remise en état des voiries, trottoirs et pistes cyclables, MVW veillera, notamment, à : 
- sécuriser les passages piétons aux endroits les plus sensibles (ex. dans le centre sur la N5) ;
- limiter la vitesse à 30 km/h dans les SULs où le croisement est délicat : exemple rue Bruyère Saint Jean ;
- sécuriser les trottoirs et les voiries pour les personnes à mobilité réduite (PMR) et les malvoyants ;
- renforcer le maillage piéton et l’éclairage.
Enfin, nous sensibiliserons le public à la propreté en organisant régulièrement des opérations citoyennes de ramassage des déchets ; nous organiserons le recyclage des canettes.

Nous terminerons cette chronique par la gouvernance.

                                                                           à suivre...

                                                    *Chronique publiée sur Brèves de campagne du 10 octobre 2018

 

 _______________________________________________________________________

 

Chronique sur nos engagements *   10

Gestion de l'environnement,
      
Ensemble, dessinons le Waterloo du futur
Un programme en matière d'environnement ambitieux : MVW veut en priorité sauvé définitivement les deux derniers grands espaces verts sur notre
commune : le Bois des Bruyères et le Triage Sainte Gertrude (voir encadré). Situés au fond du Chenois, ils sont les derniers endroits où tous les Waterlootois ont la possibilité sur le territoire de la commune de faire des promenades bucoliques c'est dire combien ce combat nous concerne tous. Dès qu'ils ont auront été protégés, nous prendrons des mesures pour y aménager et préserver la biodiversité.
______________________________________________________
 
Pour que cela ne devienne pas des images du passé !
 
                         
                      
 
En haut à gauche le Triage Sainte-Gertrude (60 ha de bonnes terres agricoles), à droite le Bois des Bruyères que la majorité sortante voulait partiellement démanteler en 2016 ; grâce à la pugnacité de nos Conseillers et notre mobilisation des citoyens, "Goliath" a dû renoncer.
En dessous, des merveilleuses rencontres lors d'une promenade dans ce Bois.
Supprimer ou même amputer ces terres serait un désastre pour tous les Waterlootois.
Aussi MVW imposera un classement définitif en zone verte du Bois des Bruyères (y compris de sa lisière) et des 60 hectares du Triage Sainte-Gertrude en terres agricoles et leur transformation en permaculture favorable à la biodiversité pour approvisionner les commerces locaux.

De cette manière,nous maintenons une zone agricole importante pour les générations futures et un poumon vert non négligeable pour les habitants de Waterloo.
______________________________________________________ 
Une série de mesures visent à gérer l'environnement sur le reste du territoire. A titre d'exemples : la création, avec l’aide de Natagora, d'un cadastre des espèces animales présentes sur notre territoireune gestion protectrice de l'environnement, efficace et moins coûteuse de l'espace public (fauchages tardifs et prairies fleuries au lieu de tontes fréquentes par des prestataires de services extérieurs et coûteux , interdiction de pesticides,replantation d'arbres d'espèces indigènes...).
D'autres visent l'air, la pollution et le bruit. Ainsi MVW prendra des mesures pur mesurer la qualité de l'air dans le centre ou les quartiers impactés par la pollution, généralisera l'usage de véhicules électriques ou au gaz naturel pour les véhicules communaux y compris le Proxibus.

Pour le bruit lié au survol de Waterloo par des avions, MVW s'engage à mettre en place des outils pour le mesurer, s’assurer du respect des normes fixées et soutenir toute action en justice pour faire respecter ces normes et si possible faire ajuster les normes (altitudes minimales, routes des avions..) pour minimiser les nuisances.  
                                                                   
  -----------------------------------------------------------------
  Coup de pouce au commerce de proximité et au petit entrepreneuriat
Ensemble, dessinons le Waterloo du futur
 
MVW proposera de définir et limiter les zones d'implantation des grandes surfaces commerciales, génératrices de problèmes de mobilité importants (tous les gros projets commerciaux seront gelés jusqu'à la mise en oeuvre des Plans, (lire ici).
En revanche, nous favoriserons les zones consacrées au commerce de proximité et au petit entrepreneuriat en prévoyant de l’espace pour les PME créatrices d’emploi. MVW soutient évidemment la création et le développement des petites et moyennes entreprises sur le territoire de la commune ; notamment, en facilitant leur installation sur les zonings existants, en proposant la mise en place de synergies et de réseaux.
Il accordera une attention spéciale aux entreprises et commerces engagés dans la Transition, notamment par la création d’une halle ou marché couvert accessible aux producteurs locaux, aux produits réparés et recyclés et aux commerces qui favorisent les circuits courts ou la production de biens réutilisables, qui ont le souci d’éviter la production de déchets, le gaspillage énergétique et l’obsolescence programmée.

Environnement, PME, mobilité et urbanisme sont des préoccupations majeures pour le futur de Waterloo ; d'autres situations interpellantes  demandent aussi des engagements forts : le logement des jeunes et seniors ou la sécurité, ce sera pour la prochaine chronique...
 
                                            à suivre
 
                                  * Chronique publiée sur Brèves de campagne du 8 octobre 2018
                                                                       

_______________________________________________________________________

 

 

 

 

Chronique sur nos engagements *  9
Aménagement du territoire/mobilité/ environnement :
Ensemble dessinons le Waterloo du futur

Le gel de tous les gros projets immobiliers et commerciaux réalisé*, MVW proposera en concertation avec l'ensemble des Waterlootois de dessiner le Waterloo du futur , à l’aide des outils de gestion du territoire et du Plan de Mobilité qu'il contribué à faire adopter (Schéma de Développement Communal et Plan Communal de Mobilité).
Pour restaurer et renforcer la qualité de vie dans notre commune, il faudra, notamment :
1. rétablir la qualité de vie dans tous les quartiers résidentiels :
- éviter absolument que des promoteurs puissent construire des immeubles à appartements avec vue plongeante sur les jardins et villas des environs, comme c'est, hélas le cas actuellement à certains endroits ;
- maîtriser la circulation de transit qui ne fait que croître dans bien des quartiers.
______________________________________________________
               40.000 véhicules par jour !
                                  
     Le nombre de véhicules de et vers Bruxelles qui passent par le
    centre. A ce rythme, les projections annoncent pour 2025,
    un Waterloo totalement (im)mobile !
_____________________________________________________
Pour chaque quartier concerné, il faut réaliser les aménagements appropriés avec les riverains mais après une analyse avec des spécialistes de la mobilité, ce qui permettra de retenir les bonnes solutions pour le quartier et éviter de reporter les nuisances vers les quartiers voisins.
promouvoir une politique global de la mobilité douce en concertation avec les usagers et les associations y engagées (Gracs, MobiWoo,...) sur base du principe " le mode de transport multimodal de mon choix" . Concrètement, un plan à long terme pour restaurer les trottoirs, les pistes cyclables actuelles, créer des nouvelles pistes cyclables et liaisons piétonnes, renforcer le transport en commun, en site propre si possible,...  

3 A côté de ces mesures de Mobilité valables pour le court et moyen terme, MVW veut en même temps  réfléchir pour le long terme en lançant l'étude de différents projets qui permettent d'éviter le trafic de transit au centre de Waterloo de et vers Bruxelles (une liaison N5 Ring Est au nord de la commune) ou qui privilégient les bus en site propre sur la N5 et le Ring.
Ces études doivent se faire avec les communes et les Régions voisines, celles-ci sont d'ailleurs de plus en plus conscientes de la nécessité de trouver des solutions au-delà des frontières linguistiques et régionales? Notre commune doit être un moteur en la matière !

La préservation et la création d'espaces verts ou le coup de pouce au commerce de proximité et aux PME entrent évidemment dans notre dessin du Waterloo futur, ce sera pour la prochaine chronique...
 
 A suivre

* Chronique publiée sur Brèves de campagne du 5 octobre 2018

 

________________________________________________________________________

 

Chronique sur nos engagements *  8

Aménagement du territoire/mobilité :
conditions pour arrêter la dégradation de la qualité de vie

 
Depuis des années, MVW réclame l'adoption d'un outil de gestion du territoire couplé à un Plan global de Mobilité (lire notamment un article de 2015), pour permettre un Mieux Vivre à Waterloo. Refus de la majorité qui privilégia une politique sans vision globale à long terme : absence d'aménagements de mobilité suffisants au vu de l'accroissement du nombre d'habitants, du trafic (actuellement 60.000 véhicules/jour au centre et dans certains quartiers résidentiels), des commerces, construction de grands immeubles n'importe où, pas de préservation d'espaces verts,... Résultats de cette politique aujourd'hui : une dégradation de la qualité de vie des Waterlootois !
Finalement, après un long combat, nos Conseillers, Bernard Catala et Anne-Marie Dave ont obtenu cette année l'adoption par le Conseil communal d'un plan de gestion du territoire de la commune ( sous la dénomination de Schéma de Développement Communal) et la révision du Plan de Mobilité de 2009 devenu obsolète (sous la dénomination de Plan de Mobilité Communal) .

Mais pour que ces Plans précités produisent des effets positifs sur la qualité de vie dans notre commune, trois conditions doivent être rencontrées :
1. le gel de tous les gros projets immobiliers et commerciaux jusqu'à la mise en oeuvre de ces Plans prévue fin 2020. Si cette mesure n'est pas prise, les promoteurs auraient la voie libre pour "bétonner" jusqu'au dernier m² , rendant tout le travail de mise en oeuvre de ces Plans par le Conseil communal, en concertation avec tous les Waterlootois, complètement inutile.
2. il faut qu'au même moment le Plan Communal de Mobilité soit mis en oeuvre, urbanisation et mobilité sont en effet  liées.
3 Il faut qu'en concertation avec tous les Waterlootois, soient adoptées des mesures qui rétablissent et renforcent la qualité de vie.

                                                   à suivre
 
* Chronique publiée sur Brèves de campagne du 1 octobre 2018

 

________________________________________________________________________

 

MVW : un passé garant de ses engagements         7

La valeur d'un engagement se mesure à l'action menée précédemment.
Ainsi, pour nos 5 engagements prioritaires, nous pouvons démontrer que ceux-ci sont dans la continuité des actions menées par nos Conseillers communaux,Bernard Catala & Anne-Marie Dave et notre Conseillère CPAS Beatrix Alaerts-Marchand , entre 2012 et 2018.
 
Pour chaque engagement, sur lesquels nous reviendrons dans des prochaines "Brèves", nous rappellerons ce qui a été déjà obtenu dans les six années écoulées.
Dès à présent, pour plus d'infos sur nos réussites des six années écoulées, vous pouvez consulter les rubriques suivantes du site : action communaleaction CPAS & Positions  .

 Chronique publiée sur Brèves de Campagne du 25 septembre

 

 ________________________________________________________________________

 

Echos de campagne,juin juillet    6

 

 

Survol de Waterloo, nos propositions

 

MVW se positionne sans aucune démagogie sur un sujet ô combien délicat du survol de plus en plus tonitruant de Waterloo :

Ne pas parler du survol de Waterloo n'est certainement pas un oubli vu l'importance des nuisances liées à celui-ci mais plutôt un certain réalisme par rapport aux propositions que l'on peut faire en la matière.

En effet, il y a longtemps que les bourgmestres des communes survolées ont reconnu leur impuissance dans ce dossier.

Face à l'utilisation de la piste 01 alors que les vents imposent que celle-ci ne soit pas utilisée ou face aux décisions de justice non respectées par l'Etat fédéral, les communes survolées sont bien démunies. Que peuvent-elles faire ?

Annoncer la fin du survol ? Ce ne serait pas réaliste et ce serait mentir aux habitants.

Nos propositions en la matière sont celles-ci :

1. interpeller l’État fédéral afin d'obtenir une clarification des normes de vent afin de pouvoir objectiver le principe d’utilisation de la piste 01 qui devrait l'être normalement à titre exclusivement subsidiaire ;

2. réclamer l’application d’une période horaire sans aucun avion durant la nuit entre 22h00 et 7h00 : nuit environnementale européenne.

Deux propositions qui bien sûr n'apportent pas une réponse immédiate au problème du survol mais qui visent à maintenir la pression dans ce dossier avec comme objectif final la réduction des nuisances que nous subissons. 

 

 

 

Tract MVW

Notre équipe termine la distribution dans toutes les boîtes aux lettres de la commune, ce fut l’occasion de dialogues oraux ou par écrit via Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. . N’hésitez vous aussi à nous faire part de vos critiques et suggestions !

Voici les liens qui vous permettront de prendre connaissance du tract :

Tract le recto  Tract verso


Un nouveau logo 

Un rappel de notre identité : une liste citoyenne initiée par le cdH et ouverte à tous.

 

Election provincial

Jean-Michel Cassiers    est également candidat sur la liste cdH  

Lire la suite

 

________________________________________________________________________

 

      INVITATION BARBECUE ESTIVAL       5

Dimanche 24 juin 2018 de 18h à 21h

         


Chez Jean-Michel Cassiers,  notre tête de liste.

Au cours de cette soirée festive, vous pourrez rencontrer 

nos mandataires  et l’équipe de campagne MVW.


Infos pratiques

PAF (boissons comprises) à payer sur place :
10 EUR/personne* - enfants 6 à 12 ans : 5 EUR, -6 ans : gratuit.

*Si vous le souhaitez, vous pouvez compléter ce montant pour soutenir notre campagne.

Adresse du jour : 
Rue Bruyère Saint Jean 149, Waterloo.

Réservation indispensable avant le 20 juin : 
0486 09 06 95 (J.M. Cassiers) / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Au plaisir de vous accueillir ce 24 juin !

L’équipe de Mieux Vivre à Waterloo

_________________________________________________________________________

 

Pas de rêve, mais plutôt de l’espoir ! *  4

A 4 mois des élections, l’heure est au bilan. Mieux Vivre à Waterloo peut être fier des résultats engrangés depuis 2012. Sa vigilance et son action d’opposition constructive ont permis de rééquilibrer des projets de la majorité voire de les modifier ou les stopper.  Quelques exemples : sauvegarde du Bois des Bruyères, préservation du Triage Sainte Gertrude, réorientation du projet initial et commercial ‘cœur de ville’, révision du plan de mobilité de 2009, vote d’un Schéma de Développement Communal qui permettra enfin de dessiner légalement une vision à long terme de chaque quartier.

 Personne n’est dupe, sans ce travail d’opposition et l’action déterminante de MVW, la majorité n’aurait pas bougé une ligne de ces projets.  Ceci démontre qu’il n’y a pas de fatalité et qu’il est possible de dynamiser la gestion et d’améliorer la gouvernance de Waterloo aux mains d’une même majorité depuis 35 ans. Oui, il est possible de faire mieux, de permettre aux Waterlootois et Waterlootoises de vivre mieux dans leur commune ! De leur offrir de l’espoir et non du rêve ! De donner des réponses concrètes aux difficultés que nous vivons au quotidien : mobilité, sécurité, propreté, accès aux logements, ... D’oser des propositions innovantes et financièrement réalistes aux développements de la commune.

Pour MVW, il est urgent d’intégrer ces priorités dans une vision globale et à long terme du développement de notre commune.  Waterloo, nous la voyons centrée sur le vivre ensemble harmonieux et la qualité de vie en valorisant les initiatives citoyennes et en plaçant l’épanouissement des personnes au cœur de la stratégie communale.  C’est le projet que nous voulons poursuivre et pour lequel nous sollicitons votre soutien. Vous partagez ces constats et la nécessité de renforcer le projet rassembleur de MVW, vous voulez discuter de notre projet ou mieux y participer pour renforcer notre action ?


Contactez-nous  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

 Pour Mieux Vivre à Waterloo (MVW), Jean-Michel Cassiers, tête de liste 2018, Bernard Catala, Anne-Marie Dave, Beatrix Marchand.

                                                       

                                                                                                                                  * Article MVW paru dans le Waterloo Info du 14.06.18 

 

_________________________________________________________________________

 

 

2018, Le printemps de Waterloo est-il arrivé ? * 3

 

Mieux Vivre à Waterloo   est un acteur important du changement depuis 2012.  Par notre action dynamique, nous avons pu infléchir fortement la politique communale d’aménagement du territoire, d'urbanisme et de mobilité profondément malmenée depuis 30 ans.

 

Enfin, en ce début 2018, la majorité a accepté nos propositions d’outils de gestion tels que la mise en œuvre du plan communal de développement en urbanisme, un nouveau plan de mobilité, la révision du projet Cœur de ville, …

 

Nous avons aussi été l’acteur principal pour sauver le Bois des Bruyères et préserver le Triage Sainte Gertrude.  Nous sommes également l’initiateur d’une démarche communale pour investir dans les énergies nouvelles.

 

Mais il est essentiel que ces différents chantiers aboutissent ! Un vrai challenge pour 2018 auquel nous serons vigilants !

 

De même d’autres défis n’ont toujours pas été rencontrés par la Majorité et doivent être des priorités pour la prochaine législature : des logements accessibles pour les jeunes et les seniors, des voies publiques sûres, propres et entretenues, plus de transparence sur les financements des gros dossiers (Cœur de ville, Argenteuil, PCAD Gare infante, …), une politique intégrée de la Transition écologique, une information pluraliste et objective des citoyens.

 

Par son action, Mieux vivre à Waterloo, mouvement humaniste ouvert aux citoyens de tous horizons qui partagent l’objectif d’une meilleure qualité de vie à Waterloo pour TOUS dans le cadre d’une vision globale et d’une gestion à long terme, s’inscrit pleinement dans la dynamique de la Transition citoyenne pour les générations futures qu’il soutient et à laquelle il participe et entend donner un relais politique essentiel.

 

Vous avez envie également que les choses bougent à Waterloo, alors rejoignez-nous pour construire ensemble le Waterloo de demain ! Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..  Infos sur notre action : http://cdh-mvw.be

 

Pour Mieux Vivre à Waterloo (MVW) : Jean-Michel Cassiers, tête de liste 2018, Bernard Catala, Anne-Marie Dave, Beatrix Marchand

 

                                                              * Article paru dans le Waterloo-Info du 08/03/2018

 

__________________________________________________________________________


 

 

 

Drink du Nouvel-An du 25 janvier 2018      2

Une assemblée bien étoffée est venue partager avec l'équipe MVW le verre de l'amitié pour l'année nouvelle.

Nos mandataires ont chacun fait une brève intervention

Beatrix Marchand, notre Conseillère CPAS, a rappelé qu'elle participait depuis le début de la législature "au conseil d’administration du CPAS, au comité spécial lequel se  composent de 4 membres en plus du président et avec M. Louckx, je procède à la vérification des comptes du CPAS, 4 fois par an."

Elle a décrit son travail dans le comité spéciale qui requiert le plus son attention.

" 2 fois par mois nous passons en revue les dossiers présentés par une des assistantes sociales et nous délibérons des décisions qu’elles proposent. Dans 90 % des cas, il n’y a pas de problèmes, restent les 10 % qui prêtent matière à discussion, certains cas ne sont pas simples, plusieurs solutions peuvent être proposées etc… Les débats peuvent mener ce comité bien au-delà de 20H alors que la réunion a débuté à 18H30… D’où l’importance de bien connaître les dossiers… On ne travaille pas uniquement avec des textes légaux, je me trouve donc face à personnes en chair et en os, ce qu’en tant qu’humaniste et chrétienne de surcroit, je ne peux en aucun cas négliger. Il faut rester lucide, encourager mais parfois sévir, on ne peut avaliser les personnes qui "trichent"."

Anne-Marie Dave, Conseillère communale depuis quelques mois en remplacement de Valentine Percy, a orienté son intervention vers le travail à accomplir dans les derniers mois de cette législature.Notamment, l'accès au logement pour les jeunes et seniors, la gestion des problèmes de santé au niveau local et tout ce qui touche à l'entretien des espaces publics.

Bernard Catala a montré par quelques exemples (Bois des Bruyères, Plan de Mobilité, économies d'énergie...) que nous avons engrangé des résultats pour une meilleure qualité de vie à Waterloo, malgré la présence d'une Majorité absolue écrasante.

Il revenait à Jean-Michel Cassiers, président du cdH et tête de liste, de clôturer cette partie académique par l'évocation de nos premières actions de campagne et des grandes lignes d'un programme que MVW prépare avec une série de concitoyens de Waterloo. Il termine son speech par ses mots qui résument bien l'esprit de notre campagne :  

" Forts de nos convictions, travaillons ensemble à inscrire l’humain au cœur des priorités et projets communaux pour un réel mieux vivre à Waterloo ! "

 

 Quelques photos prises lors du drink

  

 

 

 __________________________________________________________________________

 

Une première rencontre citoyenne*   1

Jean-Michel Cassiers a animé une rencontre Mieux Vivre à Waterloo face à un auditoire attentif et participatif.

La soirée débuta par un exposé de notre tête de liste avec nos mandataires (Bernard Catala, Anne-Marie Dave et Beatrix Marchand) sur les défis face à la gestion actuelle de la Majorité et des pistes de solutions. Ensuite, chaque participant a pu exprimer ses propositions en vue d’améliorer la qualité de vie dans notre commune.

 


Vue partielle de la rencontre Mieux à Vivre Waterloo

Ce travail se poursuivra dans des groupes thématiques (mobilité, urbanisme, logement, bonne gouvernance, …).

Plus d’infos, participation à un groupe thématique, … une seule adresse :Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Ces défis nous concernent tous !  Relevons-les ensemble !

                                                                                     *  Ancienne annonce en "Une" parue le 13.